Mincir sans se priver

0
147

Avec cette technique, le repas s’échelonne en plusieurs étapes. Qu’il s’agisse d’un plat entier ou d’un produit en particulier, le processus reste le même.

D’abord, on regarde l’aliment. On imagine ses textures, sa consistance. On prend une première bouchée, assez petite, et on porte son attention sur chaque sens. On essaie de se représenter ce que l’on a en bouche.

Deuxième étape, deuxième bouchée. On se concentre cette fois sur les différentes saveurs qu’offrent les aliments. Agrumes, épices, sucre… Du bien, du bon, du plaisir…. avec modération. On mâche doucement pour essayer de mettre un nom sur ce que l’on goûte. Et surtout pour réaliser que l’on est en train de manger et le faire savoir à notre cerveau. Il faut 15 à 20 minutes au cerveau pour assimiler l’information que nous sommes en train de manger. Alors, le maître-mot : prenez tout votre temps.

Manger n’est pas « se remplir » jusqu’à saturation ou constituer une compensation d’un stress ou de quelque chose de négatif dans sa journée. Autre maître-mot : prenez du plaisir à choisir ce que vous allez mettre dans la bouche et donnez des saveurs, du plaisir à votre organisme.

Laisser un commentaire