Massage : petit cours d’anatomie

0
169

Prendre du temps pour soi, s’offrir une pause, un temps d’arrêt, lâcher prise, relaxer… Nous en avons tous besoin avec la vie effrénée que nous menons dans notre société hyper-performante.
La plupart d’entre nous connaissons certains bienfaits du massage. Nous connaissons bien la sensation de détente, de légèreté et de bien-être qu’il apporte. Nous savons qu’après un massage nous sommes moins tendus, moins stressés et définitivement plus « zen ». Nous savons aussi qu’étrangement, certains de nos « points » de tension et nos fatigues musculaires disparaissent. Mais pourquoi ? Savez-vous que le massage a un important effet sur la circulation sanguine ? Qu’il affecte le système lymphatique et le système nerveux autonome ? Bref, petit cours d’anatomie 101.
Le système cardiovasculaire est un système de transport du sang essentiel à l’organisme. Les vaisseaux sanguins (artères, veines et capillaires) forment un réseau complexe de plusieurs milliers de kilomètres. Leurs rôles : transporter l’oxygène et les nutriments aux cellules et transporter les déchets métaboliques et les toxines pour en faciliter l’évacuation. Le massage stimule la vasodilatation des vaisseaux sanguins superficiels et produit une hyperthermie locale qu’on note par une rougeur et une chaleur de la peau. Ceci indique une augmentation du flot sanguin, donc un apport accru en oxygène et en nutriments et par le fait même, un transit des toxines accéléré. Le tout permettant à la peau, aux tissus et aux muscles d’être souples et en santé.

Laisser un commentaire